+Nature Le roman

 

 

Vous pouvez trier les articles par Date, Titre ou par Auteur.

  La viande bio :
De : PlusNature
Publié le : 30/04/2001

Depuis la maladie de la "vache folle" la viande bio est en vogue.
Il faut se souvenir qu'il y a à peine quelques mois les consommateurs qui en réclamaient était considérés comme des originaux, voir marginaux.
Quant à ceux qui la produisent, certains ont commencé il y a des années. Ils étaient carrément mis à l'index de leur profession. Dans celle-ci, si certains élevaient de la viande uniquement nourrie d'herbe non traitée, les autres considéraient cela comme un dénigrement de leur mode de production.

Les producteurs bio de viande ont dû pendant toutes ces années se battre pour une idée saine de leur métier et avant tout contre les opposants de leur propre profession.
Nous avons entendu des rumeurs mises en circulation qui voulaient faire croire que les viandes non traitées et bio étaient sujettes à "maladie", par certains professionnels de la viande.

Les modes d'attribution des subventions même privilégient les éleveurs non bio - élevages intensifs sous antibiotiques etc. - les quelques rares opposants de cela à cette époque, n'ont bien sûr pas été entendus.
Et les producteurs bio ont continué pendant tout ce temps contre vents et marées. Alors que les viandes subventionnées seraient, on le sait maintenant, génératrices de maladies qui en plus coûteront à la collectivité.
Et oui, on a subventionné cette monstruosité pour rendre nos enfants malades.

Maintenant les cantines scolaires ne veulent plus de viande dite "normale" et certaines se rabattent sur le bio. C'est très bien pas de doute. Combien est ce qu'il y a de problèmes en réserves dans le genre ?

Combien de sarcasmes les adeptes du bio doivent supporter encore, et sur quels produits avant que l'avenir leur donne raison ? Bien sur, la mémoire sera encore sélective à ce moment là.

Sur ce que l'on sait aujourd'hui ne pourrait on pas appliquer des principes de précaution ?
La liste est déjà chargée. Des hormones aux dioxines en passant par les antibiotiques. Cela c'est ce que l'on en sait.
Il est d'ailleurs à noter, qu'avant les problèmes de l'ESB, les farines animales étaient distribuées à profusion, sans restrictions et sans que le citoyen lambda ne soit même informé que ses vaches étaient devenues carnivores.

Alors espérons que, dans ce que l'on ignore, il n'y ait pas trop de surprises désagréables pour l'avenir.

Quant à nous, nous préférons continuer à consommer de la viande élevée à l'herbe et au foin.



* Si certains d'entre vous ont des informations concernant des points pouvant poser problème dans l'avenir, alertez nous par mail avec les précision nous permettant de vérifier et nous publierons un article sur le sujet.

Fait le 15/12/00


  Pourquoi tant d'arômes ?
De : MG
Publié le : 19/10/2002

Qu'ils soient naturels ou de synthèse, les arômes sont omniprésents dans notre alimentation.
Schématiquement, on peut distinguer sur l'étiquetage du produit alimentaire, dans la liste des ingrédients :
- Les simples" arômes" : Issus d'une synthèse chimique, le plus souvent.
- Les "arômes naturels " : Extraits de matière première végétale, voir animale ou par d'autres procèdés techniques.
- Les" arômes naturels de…" qui doivent provenir du dit "produit." Banane, vanille etc.

Selon la réglementation un " arome naturel " doit être extrait par des méthodes physiques et sans faire appel à un catalyseur chimique.


FIN du premier épisode.


  Sacs en plastique biologiques. Ils existent !
De : A. Guirado
Publié le : 04/07/2005

Sac biologique



  Savoir lire les étiquettes
De : PlusNature
Publié le : 21/04/2001

Les dispositions réglementant les produits bio sont complexes et donnent parfois lieu à des bizarreries sur les étiquettes.

En effet les dispositions de l'Agriculture Biologique ne prennent en compte que les produits issus de l'agriculture. Il se peut très bien que dans le même produit tous les ingrédients agricoles soient biologiques, mais, comme la qualification bio ne concerne que les produits agricoles et que la réglementation ne s'applique pas au produit fini, les additifs ne soient pas pris en compte dans les pourcentages biologique du produit s'ils ne sont pas agricoles.

Comment s'en apercevoir :

Il y a une énumération des composants avec normalement un astérisque (*) qui renvoi à une précision qui indique que le produit accolé d'un tel astérisque (avant la virgule) est d'origine biologique.
Donc par élimination ceux qui ne sont pas marqués ne sont pas bio. Et quelques fois ils sont de synthèse comme par exemple dans les indications : Arôme etc., ceux ci sont donc chimiques. En conclusion il peut se faire qu'on lise 100% des produits agricole sont bio mais que l'on trouve aussi 1, 2 ou 3% d'ingrédients chimiques dans les ingrédients.
Les fabricants qui restent transparents sur le produit fini ont le mérite de l'honnêteté et gagnent en confiance donc en fidélité de leur clientèle. Car malgré tout on ne peut pas passer son temps à jouer aux devinettes. Les achats en deviennent vite fastidieux.

Fait le 08/10/00


Hit-Parade
 Haut de la page   -    Accueil  -  Produits  -  Artisans  -  Actualités  -  Techniques  -  Nature  -  Ecrivez  -  Petites Annonces  -  Forum