+Nature Le roman

 

 

Vous pouvez trier les articles par Date, Titre ou par Auteur.

  Boire, manger ou piloter il faut choisir.
De : MG
Publié le : 31/01/2002

Les pilotes de l'aviation civile et militaire auraient été mis en garde contre l'absorption de nourriture ou boisson contenant de l'aspartam dans l'exercice de leur profession.

Mélangé avec des additifs alimentaires (glutamates etc…) le cocktail serait explosif et engendrerait des troubles sur la santé peu communs, ressemblant à l'énumération des maladies et symptômes d'un dictionnaire médical.
A suivre…


  Environnement en attente.
De : MG
Publié le : 24/05/2002

La convention sur la biodiversité, qui a eu lieu a La Haye le 19/04/02, a défini un plan stratégique permettant de conserver la vie sur notre planète, telle que nous la connaissons actuellement. Les mesures à prendre ont été repoussées.

Et malheureusement il faudra attendre 2010, pour que peut-être de telles décisions, pour stopper les pertes de la biodiversité, soient appliquées.

Attendre, toujours attendre.


  ESB chez le mouton :
De : PlusNature
Publié le : 30/04/2001

L'A.F.S.S.A. (agence française de sécurité sanitaire des aliments) indique qu'il y a la possibilité d'un problème d'ESB avec la viande de mouton.
Affaire à suivre de près. Et merci à l'A.F.S.S.A. d'avoir pris ses responsabilités pour ce communiqué.

Fait le 16 février 2001


  L'Europe des côtes poubelles :
De : PlusNature
Publié le : 30/04/2001

Un an après la catastrophe de l’Erika l’Union Européenne n’a toujours pas pris de mesures vraiment efficaces concernant le trafic maritime.
Lorsque l’on sait que plus de 40% du trafic naval mondial transite devant les côtes européennes il y a du souci à se faire.
Pour le même problème les États-Unis ont pris des mesures autrement plus efficaces.
On peut en juger. Il n’est pas possible de rentrer dans leurs eaux territoriales ( 300 km des côtes ) si le navire n’est pas équiper d’une double coque etc.,
Pourtant outre atlantique on hésite pas à affréter des bateaux sans doubles coques pour croiser à 20 km du Cap Finistère.
Il semble évidant que l’Union Européenne doive en tirer des enseignements et prendre les mesures appropriées.

Fait le 26 décembre 2000


  Le coton.
De : MG
Publié le : 04/05/2002

Le coton représente 2.40 % des surfaces cultivées sur la terre, mais consomme 25.00 % des pesticides vendus dans le monde.

Il est évident que l'emploi de telles quantités de produits chimiques ne peuvent être bénéfiques pour aucune espèce du règne animale et végétale.

Facteur de désertification dans certain pays, cette culture nécessite une irrigation importante des sols qui épuise les ressources en eau disponible.


  OGM Dissémination :
De : A. Guirado
Publié le : 09/09/2001

L'AFSSA, dans un avis du 25/07/01, nous signale les résultats qu'elle a obtenus lors de recherches qu'elle a pratiquées en sondant des parcelles n'ayant jamais cultivés d'OGM.
Il a été trouvé dans 41 % de ces parcelles des traces d'un constructeur génétique particulier (le 35S).

Cela signifie que cet assemblage particulier artificiel ne devrait pas se trouver là. Mais il a été disséminé dans la nature à partir d'autres sources (champs cultivés d'OGM etc…). Bien sûr cela ne laisse présager rien de bon pour l'avenir lorsque l'on sait que seules des autorisations pour la recherche sont données à ce jour.
Maintenant pour l'avenir….


  Ogm la coupe est pleine :
De : PlusNature
Publié le : 30/04/2001

deux nouvelles variétés d'OGM sont autorisées.
La liste des OGM autorisés est toujours plus longue sans que l'on ai une réelle vision des conséquences pour l'avenir. L'apprenti sorcier n'est apparemment pas une exclusivité de Walt Disney.

Fait le 25 novembre 2000


  OGM: On n'arrête pas le progrès.
De : MG
Publié le : 29/03/2002

La Commission Européenne propose, 0,7% de tolérance de graines OGM, sur les semences conventionnelles.

L'agence anglaise gouvernementale de protection de la nature a fait réaliser une étude au Canada sur du colza transgénique, résistant aux herbicides.

Il semblerait que les OGM du colza, pollinisent et éparpillent, leurs gènes, lors de la récolte sur d'autres plantes naturelles, rendant celles-ci, à leur tour, résistantes aux pesticides.

Cette multirésistance aux herbicides, par contamination génétique, oblige les cultivateurs à l'emploi de produits actifs en quantité plus importante.

Cette étude semble démontrer que les nombreuses interrogations et critiques dont les OGM font l'objet sont justifié, ainsi que les craintes exprimées, surtout dans l'emploi qui en est fait actuellement.

A quel Saint doit on se vouer ?


  Sept nourrissons décédés suite à une vaccination.
De : MG
Publié le : 03/01/2002

Une information du 28/12/2001 qui n'a pas fait la une, et s'avère, à son énoncé, faire froid dans le dos.

Le décès de sept nourrissons suite à une vaccination, ainsi que l'intoxication de plusieurs dizaines d'autres nouveaux nés dans un centre de santé de Mascara (Algérie), a déclenché une émeute dans cette localité et des édifices publics ont été incendiés.

Il semble que le solvant utilisé pour les vaccins était un produit toxique.

On aimerait évidemment en savoir plus.


  Tchernobyl 16 ans aprés :
De : PlusNature
Publié le : 21/04/2001

Tchernobyl arrêt des deux derniers réacteurs de la centrale. Seize ans après la catastrophe il est toujours impossible d'avoir des chiffres cohérents. Selon les autorités il y aurait une trentaine de morts à déplorer. Selon les associations d'habitants de la région plus de trente milles personnes seraient décédées de leucémies et autres cancers directement liés aux poussières radioactives. En outre, il n'est pas possible d'avoir même une idée du suivi des hommes réquisitionnés pour construire le sarcophage entourant le réacteur n° 4 (celui qui a fondu). On les a surnommés les liquidateurs à cette époque et leur nombe est évalué ce jour entre trois et six cent mille. Ils sont disséminés dans les républiques résultant de l'implosion de l'URSS. Chacune d'entre elle applique un voile pudique sur ce problème et la norme semble être le silence, digne héritage de l'empire soviétique

Tchernobyl arrêt des deux derniers réacteurs de la centrale. Seize ans après la catastrophe il est toujours impossible d'avoir des chiffres cohérents. Selon les autorités il y aurait une trentaine de morts à déplorer. Selon les associations d'habitants de la région plus de trente milles personnes seraient décédées de leucémies et autres cancers directement liés aux poussières radioactives.
En outre, il n'est pas possible d'avoir même une idée du suivi des hommes réquisitionnés pour construire le sarcophage entourant le réacteur n° 4 (celui qui a fondu). On les a surnommés les liquidateurs à cette époque et leur nombe est évalué ce jour entre trois et six cent mille. Ils sont disséminés dans les républiques résultant de l'implosion de l'URSS. Chacune d'entre elle applique un voile pudique sur ce problème et la norme semble être le silence, digne héritage de l'empire soviétique.

Les sommes qui seront nécessaires au démantèlement des centrales nucléaires n'on jamais été prises en compte ni dans le coût de la construction ni dans celui du KWh. Les estimations en sont régulièrement revues à la hausse et l'on continu de nous parler d'énergie propre et économique. Qui paiera la note au final ?

En équipant tous les toits des maisons et immeubles de France on produirait 10 fois plus d’électricité que nous en consommons. Est-il vraiment nécessaire de prendre le risque que nous prenons avec le nucléaire ?

Fait le 15 décembre 2000


  Tchernobyl dans nos bijoux :
De : PlusNature
Publié le : 30/04/2001

Après le Kosovo l'uranium appauvri fait parler de lui en France.
Nous apprenons fortuitement que de l'uranium appauvri est vendu sans précautions particulières, comme un minerai quelconque.
Ce métal rentrerait ainsi dans la composition de colorants pour les émaux (nuances de jaune), notamment les émaux d'art pour la bijouterie où un contrôle indépendant à fait apparaître 100 fois plus de radiations que la norme. Par exemple c'est dans certains pendentifs (camés …), ou autres émaux d'art, de couleur jaune, que les mesures de radioactivité ont été observées.

Fait le 16 février 2001


  Un pneu trop loin.
De : MG
Publié le : 05/04/2003

Des particules toxiques, pour l'environnement et la santé, émaneraient de l'usure des pneus des voitures, et aggraveraient les risques de maladies respiratoires.
Elles provoqueraient aussi des troubles de la fécondité sur de petits animaux vivants proches des grandes voies de communications auto- routières.


Hit-Parade
 Haut de la page   -    Accueil  -  Produits  -  Artisans  -  Actualités  -  Techniques  -  Nature  -  Ecrivez  -  Petites Annonces  -  Forum